28/12/2015

100-199/ Spots r'pris dins : Pierre Faulx, Pwève èt sé di-d-ci, Les Cahiers de la Sambre, Charleroi-Jumet, éd. de l'ALWC, 8, 1989

100

daler

Tu m' vas bén !

(ironiquement) Tu me vas bien, tu me plais, tu es un ange !

(en réalité) Tu m'ennuies, tu me mets dans une situation déplai­sante, tu exagères.

 

101

daler

Tint qu' ça va, lèyons-le daler (/ ... tènons-le là).

Tant que tout va bien, n'intervenons pas.

 

102

daler

Ça va co bén daler. I va co daler drole à l' cinse.

litt. : Cela va encore bien aller. Cela va être drôle à la ferme.

Cela va encore aller mal, cela va mal tourner.

Il y a de l'orage dans l'air (fig.). Le torchon brûle.

 

103

daler

Ça va daler.

Cela va marcher. On a trouvé la solution.

 

104

daler

Ça va daler ?

Comment cela va ? Comment vas-tu ?

 

105

daler

Daler du d'zeûr et du d'zous.

Vomir et avoir la diarrhée à la fois.

 

106

daler

I va tout d'zour li.   I va d' l' eûwe dizour li.

Il est alité et incontinent.

 

107

daler

I va d' l' eûwe.

Ses selles sont liquides comme de l'eau.

 

108

daler

I va du sang.

Il urine du sang. Il a du sang dans ses selles.

 

109

daler

I va dur.

Ses selles sont dures.

 

110

daler

I s' a lèyi daler (/ ...rider).

litt : Il s'est laissé aller.   ...glisser.

Il est mort. La mort l'a surpris.

 

111

daler

I n' sét pus daler. I n' sét pus ote.

Il marche difficilement ou plus du tout.

 

112

daler

I n' sét pus daler.

Il est constipé.

 

113

daler

Dji m' sin daler.  Dji m' sin èvoye.

Je suis prêt à partir. Je viens de décider de m'en aller.

 

114

daler

Daler à bras, à djambes (/à choû).

litt. : Aller à bras, à jambes.

Se faire porter sur les bras. S'asseoir sur les genoux de quelqu'un.

 

115

daler

Daler à dos, à spales.

litt. : Aller à dos, aux épaules.

Se faire porter sur le dos, a califourchon sur les épaules.

 

116

daler

Avè ça, i pout bén daler (conte èl vint d' bîje).

litt. : Avec cela, il peut bien aller contre la bise.

Avec ce qu'il lui a dit, reproché,  il n'en mène pas large, il s'en est allé la tête basse.

Bien emmitouflé comme il est, il peut affronter les éléments.

 

117

daler

Alèzons - Alèzè.     Alèrzons - Alèrzè.

Allons-y — Allez-y.   Retournons chez nous - Retournez...

Impératif singulier puisqu'au présent :

Nos-è dalons - Vos-è dalèz. Nos-è ralons - Vos-è ralez.

 

118

daler

Va-r'-z-è - R'va-r'-z-è.

Retourne chez toi.

 

119

daler

Dalon' ?

Alors, ça y est ? On y va ?

 

120

daler

Èyu dalon' ?

Où allons-nous ? Que nous réserve l'avenir ? Quelle catastrophe se prépare pour demain ?

 

121

daler

Ça dira come ça dira.

Le sort en est jeté. Cela marchera comme le sort l'aura décidé.

 

122

daler

I n' è dira nén avè.

Il n'emportera pas sa fortune avec lui.

 

123

daler

Il è dira bén tout seû. (v. n° 2053).

 

124

alârdjète

Router à l' alârdjète.

Marcher les jambes écartées.

 

125

alène

Awè 'ne doûce alène.

litt. : Avoir une haleine douce.

Faire le doucereux, le gentil, voire le lèche-bottes, mais derrière cette face, tout est fourberie.

 

126

alène

Ièsse coûrt d' alène. Awè 'ne coûrte alène.

Respirer difficilement après un effort, après avoir couru. Etre asthmatique.

 

127

alène

Roubliyî di r'prinde (/ d' èrprinde) ès'-n alène.

Mourir.

 

128

alène

Dj' é sintu ça à s'-n-alène.

J'ai compris cela en "lisant" entre les lignes.

J'ai compris  cela à sa tenue,  à son expression, au ton employé malgré qu'il essayait de dissimuler.

 

129

alène

Awè s'-n-alène qui r'cule.

Roter. Avoir des envies de vomir.

 

130

alène

Awè ène alène di bouk.

Avoir une mauvaise haleine.

 

131

alèver

On l's-a come on lès-alève (/...on 1's-alève).

litt. : On les a comme on les élève.

Les enfants sont influencés par leur éducation (politesse, savoir-vivre, caractère).

Peut se dire aussi entre époux, du conjoint.

 

132

alignî

Aligne piêrot, tûwe gade.

litt. : Vise moineau, tue chèvre.

Se dit de quelqu'un qui vise quelque chose et en atteint une autre très éloignée, ou qui destine un mot choquant à une personne et qui blesse plus encore quelqu'un d'autre.

 

133

alondon

Prinde sès-alondons (/ ... ès'-n-alondon).

Prendre son élan.

Se préparer à foncer tête baissée dans une affaire.

 

134

alumer

Il alume.

Se dit quand on vient de voir le premier éclair.

 

135

alumer

Il alume au lon.

Il éclaire dans le lointain, un orage va peut-être nous arriver sous peu.

 

136

alumwêr

I rote toudi come èn-alumwêr (/ ...in vré alumwêr).

litt. : II marche toujours comme l'éclair.

Il marche toujours très vite, il passe en coup de vent.

 

137

alumwêr

I faut s' dè mèfyî come di l' alumwêr (/... du leup).

Il faut s'en méfier comme de la peste. ...du loup.

 

138      

alure

Gn-a nén pus d' alure roci qu' à l' maujone di m' bèle-mame quand m' feume èsteut djon.ne fîye.

litt. : II  y a autant d'ordre ici que chez ma belle-mère au temps où ma femme était encore jeune-fille.

Se dit quand on s'indigne du désordre qui règne en tel endroit.

 

139

alure

In sins-alure. Ène sins-alure.

Un homme désordonné. Une femme désordonnée.

 

140

alure

C' èst s'-n-alure insi.

Il est fait ainsi.

Il agit toujours ainsi sans s'en rendre compte, c'est inné.

 

141

alevè

Il a stî bén-alevè, mins il a mau r'tcheû.

litt. : II a été bien élevé, mais il est mal retombé.

Malgré une bonne éducation, il a mal tourné. Il ne lui est rien

resté de sa belle éducation d'autrefois.

(jeu de mots entre "alevè" : élevé et "r'tcheûd" : retombé).

 

142

alevè

On n's-alève nén sins rûjes. On n' lès-alève...

On n'élève pas les enfants sans aléas, problèmes, ennuis.

 

143

alevè

I s' a alevè tout seû.

On n'a eu aucun ennui pour l'élever. Il s'est élevé sans problèmes, sans anicroches.

 

144

alevure

Quéle alevure !

Quelle (mauvaise) façon d'élever un enfant !

 

145

am'

C' èst toudi am'.

Onomatopée d'une bouche qui engloutit un aliment. Il veut tout pour lui seul. Il attire tout à lui.

 

146

amantchure

Quéle amantchure (/ èmantchure)!

Quelle mécanique compliquée ou peu solide, peu pratique.

Quelle solution bizarre apportée à ce problème ! Quelle drôle de façon d'agir !

 

147

amayi

Amayi bén ? Mayi bén ?

Je me demande bien si...

syn. : Bén-abayi si... ? Bén-èbayi si... ?

 

148

âme

Il a pèsè s'-n- ou s'-n-an.me.

Se dit d'un commerçant trop "regardant" qui mesure au millimètre près, pèse au gramme près, et même parfois va jusqu'à ne pas donner la longueur, le poids demandés.

 

149

âme

Il a l' âme dure. Ça a l' âme dure.

Se dit' d'nh objet" pour lequel on éprouvé mille difficultés à briser, scier, hacher.

Malade qui malgré son état désespéré, n'en finit pas de mourir.

 

150

âme

Fwè d' mon-âme. Fwè di m'n-âme.

En vérité. Je le jure !

 

151

âme

Bounès-âmes !

litt. : Bonnes âmes !

Bonnes âmes, priez pour moi ! (pour nous).

Invocation dite dans le désarroi, l'étonnement, l'ahurissement, la peur.

 

152

âme

Pauve vîye âme !

Pauvre vieux ! Pauvre vieille !

 

153

âme

Asprouve si t' as d' l' âme. Fé-le ... / Di-1e...

Essaye (Fais-le, dis-le) si tu l'oses.

Chiche ! Je ne te conseille pas d'essayer.

Il faut que tu aies l'âme bien trempée pour essayer cela, mais je ne te le conseille pas.

 

154

amète

Amèt in pun. Ame d-è iun.

Donnez-moi une pomme. Donnez m'en une.

Prière, demande,  contrairement à "Aboutèz, Aboulèz" qui  est un ordre. (v. n°  20).

 

155

âme

C' èst âmên' pou s'-n-âme.

litt. : C'est amen pour son âme.

L'objet est définitivement brisé, à mettre au rebut.

 

156

âmèn'

Il èst toudi là pou dîre âmèn'.

Il opine toujours, est toujours d'accord (parce qu'il n'ose dire le contraire).

Il est toujours là pour dire le mot final.

 

157

amér

I s' a crèvé l' amér.

litt. : II s'est crevé la vésicule biliaire.

Il s'est donné un mal de chien, il a beaucoup peiné.

 

158

amér

Piède ès'-n-amér.

Se donner beaucoup de mal.

 

159

aminde

Ièsse à l' aminde d' ène toûrnéye.

Devoir payer, au café, une tournée pour avoir perdu un pari, au jeu de cartes.

 

160

aminde

Mète à l' aminde.

Faire payer une amende pour malfaçon ou faute dans le travail, à l'atelier, au travail.

 

161

amitiè

Mète sès-amitiès su 'ne saqui.

S'éprendre de...

Donner toute son amitié à quelqu'un.

 

162

amitiè

Quand on wéte si près, lès-amitiès sont p'tites.

 L'amitié doit se mesurer à l'indulgence.

 

163

amoûr

"Èyu vas-se? — À l' amoûr, peû qu'bèle ni rausse".

litt. : "Où vas-tu ? - A l'amour, vite avant qu'il n'augmente".

"Où vas-tu ? - Quelque part".

Réponse gentille mais intentionnellement sans précision.

 

164

amoûr

Lès-amoûrs d' in sorèt dins 'ne mande à l' buwéye.

litt. : Les amours d'un hareng saur dans une manne à linge.

Réponse à : Que joue-t-on au théâtre, au cinéma, à la T.V., que lis-tu là ?, venant de quelqu'un qui l'ignore.

Réponse à un indiscret ou de quelqu'un qui ignore le renseignement demandé ou qui ne veut pas le dire.

 

165    

ameton

I faureut bén aspoyî su sès pates pou l' fé roter (/ ossî) come lès ametons.

litt.: Il faudrait bien appuyer sur ses pattes pour le décider à marcher (bouger), comme aux hannetons.

Pour qu'il veuille bien se mouvoir, se mettre au travail, mener rondement sa tâche, il faudrait lui appuyer sur les pieds (de cette nouille, ce traînard), comme on le fait aux hannetons.

 

166

ameton

Ametons,

Jènitons,

Vènèz par ci,

Vos-ârèz du pwin bèni.

Pa lau-vau,

Dès côps d' cayaus.

Comptine enfantine pour attirer les hannetons.

Pwin bèni : feuilles d'aubépine dans le langage enfantin.

 

167

amûser

I (/ Èle) s' amûse avè...

Il (/ Elle) a des  aventures  amoureuses  illicites avec...

 

168

mwin

À mwin, là, Batisse !

litt. : Gare, voilà Baptiste !

Attention, danger,  voilà Baptiste  qui  vient et tout peut arriver

quand il est là. n

 

169

an

Dès-ans èt dès razans.   Dès-anéyes èt dès razanéyes.

De très nombreuses années.

 

170

an

Deûs-ans pus târd (/ après), près' à crèver.

litt. : Deux ans après, prêt à rendre l'âme.

Se dit quand une action, un travail traîne exagérément. Est dit par la personne qui attend et qui demande si la mort ne la prendra pas avant le terme.

 

171

an

Awè sès-ans.

Fêter son anniversaire.

 

172

an

Quand avèz vos-ans ?

Quand avez-vous votre anniversaire ?

 

173

anéye

I vaut mieus ça qu' ène mwéje anéye.

litt. : Mieux vaut cela qu'une mauvaise année.

Il y a pis. Ce n'est qu'un demi-mal.

 

174

anéye

I n' faut nén brére (/ s' d-è fé) pou 'ne mwéje anéye.

II ne faut pas s'en faire pour ce qui est passé.

 

175

anéye

Ièsse dè l' boune anéye.

Etre crédule, naïf, pas très intelligent.

 

176

anéye

1900 toubak, l' anéye qu' il a tant tcheû (/ ploû) dès pupes.

Une année après 1900, quelconque, dont on ne souvient plus avec précision.

 

177

anéye

Ène anéye busète.

Une année bissextile.

 

178

anéye

Lès-anéyes è vont (/ ... s' è vont).

Les années passent vite, le temps s'enfuit, !•'âge vient.

 

179

anète

Il a ieû ça dins l' anète.

litt. : II a reçu cela dans la nuque.

Il a accusé le coup en baissant la tête comme s'il avait vraiment reçu le choc dans la nuque.

 

180

angouche

Pichî d' angouche.

Pisser de frayeur, d'angoisse, en mouillant son linge.

 

181

anje

On wèt l' anje.

On voit le fond du récipient.Il n'y a plus rien dans le pot.

Origine : Histoire où une servante buvait toute la bière du curé pour y admirer, disait-elle, l'ange représenté au fond du pot de bière.

 

182

anje

On wèt l' anje dins 1' fond dè l' jate.

Le café est très léger, trop léger.

 

183

ano

Oyi, ano ! C' èst co vous qu' a dwèt, ano !

litt. : Oui, allons ! C'est vous qui voulez toujours avoir raison. Oui, il faudra bien en passer par vos désirs.

 

184

ano

Bref la-d'sus, ano !

Bref ! (avec marque d'impatience, de mauvaise humeur, exaspération), pour clôturer le débat, pour en finir.

 

185

ano

Vos dirèz, ano !

Vous irez, c'est un ordre !

 

186

ano

Dji dirè, ano !

C'est moi qui irai, c'est bon !

 

187

ano

C' èst s' mononke, ano !

C'est son oncle, ne discutez pas, je le sais.

 

188

ano

Il a co mau s' vinte, ano !

Il est encore jaloux, je le vois.

 

189

ano

Dji 1' sé bén, ano !

Je le sais pertinemment bien.

 

190

ano

Vos strivèz co, ano !

Et vous discutez encore !

 

191

ano

Wétèz, ano, çu qu' i va là pinser.                                                                        ; Voyez, enfin, ce qu'il va penser là.

 

192

antîse

Èle a d' l' antîse.

Elle est attirante.

Elle a du succès auprès des garçons, des hommes.

 

193

apèler

I faut ièsse apèlè pou fé ç' boûye-là.

litt. : Il faut être appelé pour faire ce travail.

Ce travail est tellement rebutant qu'il exige une véritable voca­tion, un-véritable sacerdoce.

 

194

apinser

S' apinse à X.

Comme dit X. Comme a dit X.

 

195

apinser

S' apinse à l' aute, di-st-i in côp iun.   ...di-st-i l' aute.

Iidem, mais d'une personne inconnue ou que l'on ne veut pas citer.

 

196

apoplècsîye

Tchér d' apoplècsîye.   Awè in côp d' sang.  Avè ène atinte.

Avoir une atteinte d'apoplexie.

 

197

apostrofe

In drole d' apostrofe,     ... d' apotikére.  ... di rastacwêre.

Un drôle de type, de citoyen. Un type peu recommandable.

 

198

après

Ièsse abiyi à l' après. (v. n° 10).

 

199

après

I n' èst nén à l' après d' ça.

litt. : Il n'est pas à cela près.

Il n'y regarde pas de si près. Il n'est pas pointilleux.

 

20:48 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.