28/12/2015

200-299/ Spots r'pris dins : Pierre Faulx, Pwève èt sé di-d-ci, Les Cahiers de la Sambre, Charleroi-Jumet, éd. de l'ALWC, 8, 1989

200

après

Ba! À l' après d' ça!

Bah! A cela près.

 

201

après

A l' après d' rén.

A peu de chose près. A un rien près.

 

202

après

Dj' é stî rolà à 1' après d' rén.

Je suis allé là par désoeuvrement, ou tout au moins, en le laissant croire, mais en réalité, pour en connaître plus sur une intrigue qui se trame.

 

203

après

À l' après d' in mète.     ... d' in quârt!.  ... d' iun.

A un mètre près. ... à un empan près.  ... à un près.

 

204

après

Pârler (/ D'viser) à l' après d' rén.

Parler pour ne rien dire.

 

205

après

Après lès près, c' èst lès pachîs (quand vos s'rèz vatche, vos dirèz mougnî).

litt. :  Après les prés, ce sont les prairies (quand vous serez vache, vous irez y paî-tre).

Se dit suite à une phrase de l'interlocuteur qui s'est terminée ou arrêtée sur le mot "après", alors qu'on s'attend à une suite qui tarde à venir.

 

206

après

I d'meure après Djilî, l' Docherîye, l' Place dè l' Coupe. I d'meure aviès, èviès...

Il habite à tel endroit, dans les environs immédiats de cette commune, de ce quartier, de ce lieu—dit.

 

207      

après

I d'meure ène miyète après l' Docherîye, ène miyète oute, ène miyète passè, ... twès maujones après...

Il habite un peu plus loin que...

 

208

apris

Il-è-st-apris pou èn-aute côp.

litt. : Il est appris pour une autre fois.

Il est averti, il le saura pour la prochaine fois.

Quand cette situation se reproduira, il est maintenant armé pour la combattre, la vaincre, fort de son expérience.

 

209

akitè

Par boune akitè.

Pour lui faire plaisir,pour lui être agréable, par effet de bonté.

 

210

akitè

Plin d' boune akitè.

Plein de sollicitude, plein de bonne volonté, de bons sentiments à votre égard.

 

211

awè

Qui d-âra, d-âra.

litt. : Qui en aura, en aura.

Quel que soit celui qui en aura; au petit bonheur la chance.

 

212

aradjî

Gn-a pou aradjî.

litt. : Il y a de quoi enrager.

Cela fait enrager. Il y a de quoi se mettre en rogne, en rage.

 

213

aradjî

I faut aradjî pou fé ça.

Il faut être enragé, possédé, pour faire cela.

 

214

aragne

Il a 'ne fameûse aragne ( / in fameûs vitoulèt / 1' mitan dè l' leune /  dins s' front (/ ... s'  plafond).

litt. : Il a une terrible araignée dans le front.

Il est fou, il est dérangé par à-coups.

syn. : Il a in fameûs bouktèt d' cras dins s' front.

 

215

aragne

T'-n-aragne èst co su s' dos ? ... a co sès pates èn-ér' ?

Tu as une crise de folie soudaine ?

 

216

ardans

Alèz, ardans !  (v. n° 6).

Allez, dépêche-toi. Plus vite !

 

217

ardi

Ardi, Jules !

Se dit quand on insiste sur l'urgence, pour encourager.

 

218

ârdwèse

Daler à l' ârdwèse.

litt. : Aller à l'ardoise.

Payer à crédit au magasin du quartier (où l'on notait les dettes sur une ardoise).

 

219

ârdwèse

Il a 'ne fameuse ârdwèse dé Matile.   ...au cabarèt.

Il a une dette importante chez Mathilde. ... au café.

 

220

arindjî

T' è-st-arindji !

litt. : Tu es arrangé !

Tu en as une couche ! Cela ne tourne pas rond !

Tu as une cuite.

Tu es en loques ! Comme tu as la figure tuméfiée !

Tu es bien attrapé !

 

221    

arindjî

Dji vos-arindjereu come dj 'é arindji vo pére au quinje d' awous'.

litt. : Je vous arrangerais comme j'ai arrangé votre père le 15 août.

Menace sans fondement, sans méchanceté, sans suites, dite à un enfant, pour lui faire croire qu'il va pâtir après telle espiè­glerie. L'enfant n'est en général, pas dupe.

 

222

ariver

Arive qu' arive.

Quoi qu'il arrive, quels que soient les événements.

 

223

ariver

Ratind qu' dj' arive !

litt. : Attends que j'arrive !

Je suis à peine arrivé que déjà tu m'asticotes, tu veux déjà me mettre à la besogne.

 

224

ariver

Quand ça arivera co, ça n' arivera pus.

litt. : Quand cela se produira encore, cela ne se produira plus.

Quand le cas se représentera, il n'aura plus les mêmes conséquences, j'agirai plus finement.

 

225

ârmonica

Il a s'-n-ârmonica qui pîle.

Il a les bronches qui sifflent, ârmonica : accordéon.

 

226

ârmwêre

D' awè plin s'-n-ârmwêre.

litt. : En avoir plein son armoire. En avoir ras le bol.

 

227

ârnichî

Vos stèz (/ Vos-èstèz) co bén mau ârnichi. (v. n° 29).

 

228

ârnauje

Fé ârnauje.

Chercher noise. Donner de petits coups en traître.

 

229

ârnauje

Ièsse ârnauje.

Etre difficile, pour un enfant.

 

230

arokî

Dji m' é fét arokî pa...   Dj' é tcheû su 'ne ronche, ène astaudje.

Je me suis fait harponner par... un importun, un fâcheux.

ronche : ronce, personne qui vous accroche.

 

231

arokî

Dj' é aroki su Bêrt.

Je me suis trouvé nez à nez avec Albert et n'ai pu l'éviter.

 

232

ârpwès

In tchiyau d' ârpwès.

litt. : Un chieur de poix.

Un faiseur d'embarras.

 

233      

ârtchu

Ièsse ârtchu à n' sawè rastèni in pourcha d' cint kulos dins 'ne rouwèle. ... ârtchu come ène gade.

litt. : Avoir les jambes arquées au point de ne pouvoir arrêter entre les jambes un cochon de 100 kilos dans un sentier. Arqué comme une chèvre.

Quelqu'un dont les jambes sont fortement arquées.

 

234

ârtêre

Awè l' côp d' ârtêre.

litt. : Recevoir le coup d'haltère.

Recevoir un coup de massue, une nouvelle terrible.

 

235

ârtia

Vènèz sucî m'n-ârtia, vos-ârèz 'ne ganse. V'lèz sucî...

litt. : Venez (Voulez—vous) sucer mon orteil, vous aurez une pièce de deux centimes.

Proposition d'un père déchaussé à son enfant, qui refuse bien, sûr avec répugnance.

 

236

ârtia

Djouwer avè sès-ârtias pou fé rîre sès pîds.

Djouwer avè sès pîds pou fé rîre sès-ârtias.

litt. :  Jouer avec ses orteils pour amuser ses pieds.(ou vice-vers a) .

Jouer sur des queues de cerises.

 

237

ârtia

Dji djoûwe...  cf supra.

Réponse à "Que faites-vous ?" qui signifie : Ce ne sont pas vos

oignons.

 

238

ârtia

C' è-st-èn-ârtia.

C'est un enfant très vif, nerveux,  qui ne tient pas en place, pas méchant, mais espiègle.

 

239

ârtike

Èle fét l' ârtike.

Elle fait le plus vieux métier du monde. Elle fait le trottoir.

 

240

ârtike

I pârle toudi d' l' ârtike.

Il parle sans cesse du sexe.

 

241

à r'voûy

À r'voûy avè li !

En voilà assez en ce qui le concerne.

 

242

à r'vwêr

À r'vwêr toudi.

litt. : Au revoir toujours.

Formule d'adieu définitif. Je ne tiens plus à te revoir.

 

243

à r'vwêr

À r'vwêr toudi avè ça.

Formule qui clôt définitivement une discussion oiseuse.

 

244

à r'vwêr

À r'vwêr, Bêrt ! Complimints à Zîrè. À r'vwêr', lès fréres.

C'est fini, clôturé, sans espoir de reprise.

 

245

à r'vwêr

À r'vwêr, ç' a stî s' bondjoû.

Il n'a fait qu'entrer et sortir.

 

246

arwéke

L' soya pète d' arwéke.   On a scurê 1' platane.

litt. : Le soleil tape de plein fouet. On a fait reluire la platine. Le soleil tape dur. Le soleil est très chaud, accablant.

 

247

arwéke

Il a stî pètè d' arwéke.

Il s'est fait réprimander très durement. Il a reçu de rudes coups.

 

248

arwéke

Il a stî skeû d' arwéke.

Il a été fortement, longuement secoué (au propre ou au figuré).

 

249    

ârzîye

Vos n' ârîz nén 'ne miyête d' ârzîye ? Dji freu dès brikes intrètimps.

litt. : Vous n'auriez pas un peu d'argile ? Je ferais des briques entretemps.

Quelqu'un qui a du travail jusqu'au-dessus de la tête, à qui l'on demande encore un ouvrage supplémentaire, est en droit de dire, indigné : cf supra.

 

250

ârzîye

C' èst pîre qui d' l' ârzîye.

Nourriture fade, insipide ou très dure à mastiquer.

 

251

askèyance

À l' askèyance.

Donner un renseignement au jugé.

Se tenir aux environs de la vérité, au jugé.

 

252

asticot

Oyi, èn-as'... èn-asticot!

Oui, un as dans son genre (mauvais genre).

C'est ce qui se fait de mieux dans le genre (péj.).

 

253

asprouver

L' cén qu' a asprouvè d-a ieû deûs (/ ... d-a ieû sèt').

litt. : Celui qui a essayé, en a eu deux, sept.

Celui qui n'essaye rien, -n'a rien. Celui qui essaye, ose, peut obtenir plus qu'il ne comptait.

La chance sourit aux audacieux.

 

254  

aspoye

Awè d' l' aspoye.

Se dit d'une personne, d'un objet qui peut s'appuyer contre

un mur (p.ex.)

 

255

asprouvète

C' è-st-ène asprouvète.

C'est un timide essai.

 

256

assaut

Pèter èn-assaut.

Se mettre à danser de joie.

Se lancer sur la piste de danse de façon soudaine, bruyante, en gesticulant, sans trop se soucier du rythme de la musique.

 

257

assène

Dji n' su nén d' assène. Dji su malagn.gnôse. Dji m' sin tout drole.

Je ne suis pas bien. Je ne me sens pas bien. Je ne suis pas bien dans ma peau.

 

258

asseûrè

Il a asseûrè bu toute ès' quinjène.

Il a certainement bu tout son salaire.

 

259

asseûrè

Asseûrè ! Bén-asseûrè !

Assurément ! Bien entendu !

 

260

 

âssèz

I n' d-a jamés âssèz pour li.

II n'est jamais satisfait de la part qui lui revient.

Il n'est pas content quand il ne tient pas le crachoir, dès que l'intérêt se porte sur autrui.

 

261

âssèz

Gn-a co bén-âssèz.

Il y en a assez bien, un bon nombre.

 

262

âssèz

Il èst co bén-âssèz dalant.

Il est encore bien ferme sur ses jambes, malgré son marche encore bien et longtemps.

 

263

assiète

Ène grosse assiète (/ assiètéye) di Flamind.

Une grosse assiettée avec beaucoup de pommes de terre. La quantité au détriment de la qualité. (expression raciste)

 

264

assiète

Quand is sont à l' assiète au bûre...

litt. : Quand ils sont à l'assiette au beurre...

Quand ils sont à l'endroit où l'on peut puiser à pleines mains, ils ne se privent pas de l'aubaine, ils ne donnent pas leur part au chat.

 

265

assiète

Pignî (/ Pikî) dins l' assiète au bûre.

Se servir à la corne d'abondance.

 

266

assôre

I d-a foutu iun d' assôre !

Il a mis beaucoup de désordre.

Il a fait un fameux scandale pour peu de chose, (v. "ablâye" n° 11).

 

267

astatè

Ièsse astatè.

Etre arrêté dans son travail par un ennui, une difficulté, un bris de machine.

 

268

astchér

Bén-astcheû. Bén-èchu. Insi tombe-t-i.

Quelle coïncidence ! Quel concours de circonstances il a fallu pour que ces deux événements se produisent en même temps, pour donner ce résultat ! (à prendre en bonne ou mauvaise part).

 

269

asto

Ièsse asto.

Sentir une résistance, buter contre un obstacle. Avoir un trou de mémoire.

 

270

asto

Dimeurer asto.

Habiter une maison contiguë.

S'arrêter au milieu d'une phrase   (trou de mémoire).

Ne   pas    savoir    continuer    sa    route,     par peur ou à la suite d'un incident technique.

syn.: Dimeurer awotè.

 

271

asto

Ça va d' asto.

Cela va très fort, sans  interruption.

 

272

asto

Is fréquentenut d' asto.

Ce n'est plus un flirt, c'est beaucoup plus sérieux.

 

273

asto

Ça tchaufe d' asto.

Ils sont très amoureux.

 

274

asto

Twès-eûres d' asto.

Trois heures sans arrêt, sans interruption, sans s'arrêter. Durant trois heures.

 

275

astaurdjîye

Il èst tcheû dins-ène astaurdjîye.

Il s'est mis en retard, quelqu'un ou quelque chose l'a entravé.

Il s'est évanoui.

Il n'est plus présent, pour un cer ' Hn temps, à la conversation.

 

276

astrâde

Bate l' astrâde.

Faire les cent pas, faire le pied de grue.

 

277

atake

Awè ène atake. Awè ène atinte. (v. n° 196).

 

278

ataker

Atakons, mès-èfonts !

Se dit en se mettant à table pour le repas, pour inviter cava­lièrement les autres convives à attaquer le repas.

Le son "an" se dit rarement "on"  à Roux-Jumet, mais quand on en a besoin pour la "rime" dans une expression, on y a recours. Cette prononciation "on" est considérée comme grossière, dite par des gens de basse extraction, de bas niveau, utilisant le "plat wallon".

 

279

atauléye

Quéle atauléye !

Quelle tablée ! de gens peu recommandables, hétéroclites. Quelle assemblée, réunion de gens vulgaires !

 

280

atchis'

Fé d' l' atchis'.

Endetter, réduire en très menus fragments, en bouillie.

 

281

atèler

Ièsse coûrt atèlè.

litt. : Etre attelé court.

Etre vif. S'emporter pour un rien.

 

282

atèléye

Quéle atèléye !

Quel attelage minable, mal assorti !

Quel groupe de gens minables, sales, dépenaillés !

 

283

atinte

I n' pièd qu' l' atinte.

litt. : II ne perd que l'attente.

D'ici peu, il va se faire tancer, il va recevoir ce qu'il mérite (jamais en bien).

 

284

atout'

Atout', ratout' èt ratatout'.

Atout, et atout, et encore atout (jeu de cartes).

 

285

atraper

Ça s' atrape.

C'est contagieux.

Cela trouve des imitateurs. Cela fait tache d'huile.

 

286

atrét

Mète sès bias-atréts.

Porter ses beaux atours.

 

287

aucun

D' aucuns côps.

litt. : Certaines fois.

Parfois, à certains moments.

 

288

aucun

D' aucuns côps, gn-a à s' dimander s' i n' divént nén sot.

Parfois, on se demande s'il ne devient pas fou.

 

289

aucun

D' aukeunès djins.

Certaines personnes.

 

290

aucun

D' aucuns djoûs.

Certains jours. Il est des jours où...

 

291

audjoûrdu

Audjoûrdu come pou d'mwin.

Cela peut arriver incessamment.

 

292

auje

I s' plint d' auje.   ( ... d' éje (Jumet)).

Il se plaint alors qu'il est le plus heureux des hommes.

 

293

auji

C' èst trop auji (/ aujîle) qu' il a.

Il a la tâche trop facile. Il a la vie trop facile.

 

294

aulouwète

M'n-aulouwète vént d' tchanter.

litt.: Mon alouette vient de chanter.

Je viens de ressentir le frisson d'amour (femme).

 

295

aune

À l' aune di France.

Vraiment très bien, de la meilleure qualité,  ce qu'il y a de mieux, au plus haut degré. (parfois ironiquement)

 

296

aune

I m' a arindjî (/ ieû) à l' aune di France.

Il m'a filouté, volé, sans que je n'aie eu le temps de réagir, avec maestria (dans le mal).

 

297

aune

À twès-aunes pou in franc.

Sans valeur, de mauvaise qualité. Quelqu'un qui ne vaut vraiment pas cher.

 

298

aune

Ène feume à twès-aunes pou in franc.

Une femme de mauvaise vie, vulgaire, sans éducation .

 

299

auride

Auride !

Cri pour faire ralentir le cheval que l'on fait tourner.

 

20:45 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.