28/12/2015

700-799/ Spots r'pris dins : Pierre Faulx, Pwève èt sé di-d-ci, Les Cahiers de la Sambre, Charleroi-Jumet, éd. de l'ALWC, 8, 1989

700

bouter

Boute pou in mieu.

Fais cela au mieux, le mieux que tu peux.

 

701

bouter

Alèz, boute pâr ci !   Aboute...  Boute-mu ça ! (v. n° 201)

 

702

bouter

Èle boute à toûr. Ieune pou tèrtous.

Elle a de nombreux amants; elle va de l'un à l'autre.

syn. : Gn-a qui 1' tram qui n'a nén passé d'sus.

Èle gripereut au mur. C' è-st in cèréjî d' comune.

 

703

bouter

I boute di gnût, di djoû, à pauses. I fét lès pauses. Il èst d' gnût; il èst d' djoû.

Il est du poste de nuit, de jour. Il fait alternativement différents postes (6/14 - 14/22 - 22/6).

Il èst d' deûs-eûres. Il èst d' deûs à dîj. Il èst dè l' pause di deûs-eûres.

Il commence son travail à 14 heures. Il est du poste de 2i 10 (14 à 22) heures.

 

704

bouter

Bouter pou (rîre).

Esquisser (un rire). Agir comme si l'on voulait (rire).

 

705

bouter

Bouter pou vûdî.

Faire semblant de sortir. S'apprêter à sortir.

 

706

bouter

Bouter pou sot.

Se comporter comme un insensé.

Travailler sans s'apercevoir qu'on vous exploite.

 

707

bouter

Bouter, c' èst tchîr. (grossier)

(Le mot "bouter" peut être synonyme de "chier").

Réponse à quelqu'un qui veut vous faire travailler et qui termine son ordre par le mot "bouter".  Ici,   "bouter" = travailler.

 

708

bouter

I boute come pou tchîr. (grossier)

Il se donne beaucoup de mal.

Il concentre toute sa force,   son ardeur,   sur quelques secondes  déci­sives du   travail en cours.

 

709

bouter

I boute du (meunusiè).

C'est un (menuisier). Il est (menuisier) de son état.

 

710

bouter

Bouter du cawyot, du fayè. Fé l' cron.

Se conduire en sournois, faussaire,  mauvais sujet.

 

711

bouter

Èyu-ce qu' i boute co ?

Où est-il occupé maintenant ?   Où travaille-t-il ?

 

712

bouter

I boute dins lès pinsons, dins lès tchéns.

Il est passionné de pinsons, de chiens. Il s'est spécialisé dans 1'élevage des...

 

713

bouter

Tu boutes toudis ça, twè.   I boute toudi  ça, li.

Tu dis, tu répètes toujours cela. Il dit...   (péj.).

 

714

bouter

Qwè-ce qu' i boute ?

Que dit-il (de pas gentil, de pas catholique) ?

 

715  

bouter

..., boute-t-i, Louwis.

..., dit Louis.

 

716

bouter

Bouter come èn-ome.

Travailler vraiment bien, consciencieusement.

 

717

bouter

Bouter in côp d' mwin.

Aider, donner son aide.

 

718

bouter

Boutons timps qu' nos vikons.

Encouragement à quelqu'un qui travaille avec acharnement, mais avec plaisir. Peut aussi se dire à soi-même.

 

719

boutike

Boutike ayayaye.

Petite boutique, petit magasin, minable, en désordre, pas propre.

 

720

bouton

Des boutons-d'-sôdâr.     Dès ûyots.

Les fruits de la bardane qui restent accrochés aux vêtements laineux et dans lés cheveux.

 

721

boutroule

I n' a nén wéti s' boutroule en s' lèvant.

litt. : II n'a pas regardé son nombril en se levant. Il est de mauvaise humeur, grognon, aujourd'hui.

 

722

bouya

Mès bouyas groûlenut d'fwin. ...gârgouyenut d' fwin.

M' vinte groûle.

On entend des borborygmes dans mon ventre.

 

723

bouya

Il a l' bouya d' leup.   Il a l' viêr' (salutére).

 Il a une faim de loup. On ne peut le rassasier.

 

724

bouya

Téje-tu, bouya !  (v. n° 435).

 

725

boûye

Chakun s' boûye.

A chacun son métier.

 

726

boûye

Fé s' boûye.

Faire sa tâche.

 

727

boûye

I n' fét nén l' boûye d' èn-aute.

litt. : II ne fait pas le travail d'un autre.

Il fait son travail en spécialiste.

 

728

bouyon

Doner l' bouyon d' onze eûres.

Empoisonner.

 

729

bouyon

C' èst du bouyon r'tchaufè. C' èst du bouli cafouyi. C'est une redite moins bonne que la première mouture. C'est un second essai moins bon que le premier.

 

730

bouyon

I ploût du bouyon.

Tout est pour le mieux.   Tout s'arrange.  C'est la belle

 

731

bran.mint

On-n-èst byin à bran.mint roci !   ... à d' trop roci !

On est très (trop) nombreux ici. On se gêne l'un l'autre,

 

732

bras

Au rwèd bras.

A la volée, sans fléchir le bras.

Au jeu de balle, façon de lancer la balle cf supra.

 

733

bras

Flayî au rwèd bras.   Taper a toûr di bras.

Frapper à coups redoublés.

 

734

bras

Awè à l' longueû di s' bras.

Avoir à sa portée.

 

735

bras

Qué bras, cousin !

Admiration pour un bras musclé, sa puissance, sa force.

Admiration pour un exploit sportif, un travail lourd exécuté sans effort, assez facilement par un fort gaillard.

Une chanson de "tirage au sort" commençait par ces mots : le bras du conscrit avait commis un exploit en tirant un bon numéro qui l'exemptait du service militaire.

 

736

bras

Qué bras pou in gamin d' quinje ans !

Quel bras : Quelle force ! (admiratif ou ironique), (il ne s'agit pas spécialement d'un gamin de 15 ans, ce peut être une fille, un homme, une femme, quel que soit son âge).

 

737

bras

Dès bras d' boutchî.

De gros bras musclés.

 

738

bras

Il a l' bras long come Drion.

Il est très influent, il a des relations haut placées, (tel le barcn Drion qui, quand il habitait Gosselies, aidait ceux qui le sollicitaient en intervenant auprès de ses relations pour obtenir la faveur demandée, ce qui réussissait souvent).

 

739

bras

I n' a nén câssè cénk bras à deûs jendarmes.

Il n'a jamais rien cassé, rien fait de marquant.

(pour arriver à cet exploit, il aurait fallu (ajoute-t-on) que l'un des gendarmes ait un bras de brouette sur l'épaule).

 

740

bras

Dès bras come dès flayas.

litt. : Des bras comme des fléaux.

Des bras maigres et longs.

 

741

bras

I m' lome Piêre ossi long qui s' bras.

Il m'appelle familièrement par mon prénom.

Se dit de quelqu'un d'important, de puissant, qui condescend à appe­ler un inférieur par son prénom, comme un vieux camarade.

 

742

bras

À bras skeuwants.

litt.: A bras secouants.

Avec rien dans les mains, les bras ballants.

 

743

bras

Daler pau bras.

Marcher bras dessus, bras dessous, en se tenant le bras.

 

744

brassî

Gn-a 'ne saqwè qui brasse.

Il y a anguille sous roche, une maladie qui se prépare.

 

745

brâve

Il a r'vènu twès-eûres après, come in brâve.

Comme si rien n'était, sans se presser,  comme si cela était naturel, il s'est ramené trois heures plus tard.

 

746

brâye

Brâyes èt pichaus, moustaude pa t't-avau.

Inconvénients des.premiers mois d'un nouveau-né.

 

747

brayète

Parints du costè dè l' brayète. Parints pa l' busète.

Se dit de gens dont le lien de parenté se limite à leurs amours illicites.

 

748

Brèbonî

Il èst toudi fét (man.nèt) come in Brèbonî.

litt. : Il est toujours sale comme un Brabançon.

Il est toujours sale et dégoûtant. Il rentre sale du travail. Il se salit beaucoup en travaillant.

 

749

brèf

Brèf là-d'ssus, pârlons d' aute chôse.

Bref à ça...

Bref ! Arrêtons-nous là. Oublions cela, ce petit détail.

 

750

brèf

Brèf là-d'ssus, pârlons "bourikes". Comint va-t-i avè vo mame?

Plaisanterie douteuse.

 

751

bréje

Ièsse su dès tchaudês bréjes.

Etre sur des charbons ardents.

 

752

bréje

Tu n' as qu' a sucî l' bréje.

Tu n'as plus qu'à subir les conséquences de ton acte, quelque pénible que ce soit.

 

753

brénkèzîr

Ièsse brénkèzîr.

Etre saoul.

 

754

brénkèzîr

Ç' d-è iun d' brénkèzîr!

Quel drôle de type qui raisonne bêtement (comme s'il étail continuellement ivre).

 

755

brénke

Ène grande brénke.

Une très grande femme,nommasse, peu intelligente.

 

756

brére

Gn-a pou brére avè s' chuflot dins s' mwin. Gn-a pou brére avè s' pania dins sès dints.

Il y a de quoi pleurer sans se soucier de quoi que ce soit, même de sa tenue.

C'est vraiment très triste (pas tellement pris au sérieux, auP tragique, par celui qui le dit).

 

757

brére

Brét, rît, gade di Djilî.   . .. è Djilî (plus ancien).

I brét, i rît, come lès gades di Djilî.

Qui rit et pleure à la fois (se dit en se moquant d'un enfant).

 

758

brére

Lès murs brèyenut.

Les murs ruissellent.

 

759

bribeû

Daler come in bribeû.

Etre en guenilles sur la route.

 

760

brik-brok

I mèt tout brik-brok. (v. n° 467)

II éparpille ses affaires dans tous les coins,  sans ordre, sans méthode.

 

761

brik-brok

On l' wèt toudi brik-brok.

On le rencontrcdeci-delà, par tous les chemins.

 

762

bride

Dè l' bride.

Viande de cheval très dure (aussi dure que la bride du cheval).

 

763

brîje-fiêr

In brîje-fiêr.

litt. : Un brise-fer.

Se dit de quelqu'un (particulièrement un enfant) qui casse les objets, jouets dont il se sert.

 

764

brin

Ça toûne au brin.

Cela tourne mal, à la caastrophe. Ça dégénère.

 

765

brin

Téje-tu, brin d' poûye   !

Tais-toi, gosse! (à un enfant).

Tais-toi, jeunet  ! (à un adolescent).

Tais-toi, ignorant,  apprenti, novice,  imbécile ! (à un adulte), qui ne doit pas émettre un avis, un conseil, une opinion, n'y con­naissant rien ou rien encore.

 

766

brin

Gn-a du brin au bas ton.

Il y a une chose peu avouable qui se prépare ou qui s'est produite. Elle est enceinte.

 

767

brike

Achîd, coûtchi,  come su in tas d' brikes.

Très mal assis, couché, inconfortablement, sur un     siège, un coussin, un matelas avec des crêtes, des bosses.

 

768

brike

Foute ène brike dins l' viole.

litt. : Lancer une brique dans la "viole" (piano mécanique) ce qui fait aussitôt arrêter la musique.

Faire en sorte que l'action en cours soit stoppée.

 

769

brike

Toudi brikes èt môrtî.

Se dit d'une maison ou d'une famille où l'on fait sans des transformations domestiques.

 

770

brike

Awè 'ne brike dins s' vinte.

Désirer devenir propriétaire,

Se dit de quelqu'un qui n'est heureux que quand il bâtît ou transforme sa maison.

 

771

brike

I fét (/ Il a stî fé) dès brikes à l' eûwe tchaude à Sint-Quintin.

Il fait, à l'entendre, un travail comme personne,     autrement que le reste du monde.

A beau mentir qui vient de loin.

 

772

brike

Cârè come ène brike.

D'une franchise brutale, sans détour.

 

773

brikèt

In d' macon.

Un important viatique pour aller travailler.

 

774

brobrote

Ène petite brobrote.

One naine. Une femme de très petite taille.

 

775

brognes

Passer lès brognes.

Subir une sorte d'intronisation, de baptême (des bleus) par un passage à tabac des anciens.

 

776

broke

Awè broke di viole.

Echouer après un début prometteur.

syn. : Awè broke à s' cu. Awè 'ne broke dins s' cu.

Awè 'ne cale dins s' cu. Awè 'ne puce à sès coûyes.

 

777

broke

Rwèd come ène broke di viole. ... come ène baguète di fusik.

Qui n'a pas le corps souple. Qui a les gestes, les membres raides.

 

778

broke

C' èst broke di viole.

C'est raté. C'est refusé.

 

779

broke

Pindu à 'ne broke à l' têre.

Se dit de vêtements qui auraient dû être suspendus au porte­manteau et qui gisent par terre.

 

780

broker

Broke dins l' trau.   Croye dins 1' trau.

Se dit quand les joueurs ont fait coup égal, la partie suivante doi les départager (jeu de cartes, le plus souvent).

 

781

brokète

Rède come brokète.   ... busète.  ... baguète.

Vif comme l'éclair. Répondu du tac au tac.

 

782

brouche

Awè dè l' brouche.   ... du ramon, dè l' ramonète. (v. n° 350).

 

783

broûde

Ène broûde. Ène blème.

Une très grosse tartine. Un bifteck très épais.

 

784

broûde

Quand vos-ârèz co foutu 'ne broûde (/ blème) insi su vo consyince, vos poûrèz bén daler conte èl vint d' bîje.

Se dit de quelqu'un qui s'apprête à engloutir une tartine épaisse! ou un bifteck de belle taille.

 

785

brouwète

Il a stî min.ne à brouwète.   ... à tchèrète.  ... à bèrwète.

Il a été berné, il s'est fait mener par le bout du nez.

 

786

brouyî

Dj' é ètindu brouyî d' ène saqwè.

J'ai entendu des bruits, des allusions, des racontars sur cettw affaire, sur ce scandale.

 

787

brouyî

On s' brouyereut bén à mwins .

On se tromperait même en de meilleures conditions.

On ne doit pas avoir honte d'une erreur, d'autres l'auraient faite dans de meilleures conditons.

 

788

broyî

Alèz, broye !

Vas-y carrément ! Fonce !

 

789

brûler

Gn-a rén qui brûle.

Rien ne presse. Il n'y a rien d'urgent.

 

790

brûler

I fét ça tous les côps qu' i s' brûle.

Il le fait très rarement, exceptionnellement.

 

791

brûler

Brûlè à craya.

Vraiment calciné, réduit en cendres.

 

792

brûler

Quand i s' brûlera, nos-ârons tchaud.

Se dit de quelqu'un qui, devant le poêle, fait écran à la chaleur pour lès autres occupants, qui prend la chaleur pour lui seul.

 

793

brût

À p'tits brûts   !

Reprenez votre calme ! Doucement! Du calme ! Ne vous énervez pas     !

 

794

brût

Vikî à p'tits brûts.

Vivre discrètement, sans bruit, modestement, sans  tapage, sans grandes dépenses.

Vivre sans attirer l'attention sur soi.

 

795

brût

In min.ne-brût.

Un enfant, un homme très bruyant.

 

796

brût

Mète èl brût. Taper dès mwés brûts, dès faus brûts. Djèter l' brût.

Faire courir lebruit (vrai ou faux).

 

797  

brût

Èn-ome sins brût.

Un homme paisible, tranquille, qui ne défraye pas la chronique.

 

798

buk

In plin-buk.

Sorte de céleri.

Un homme pas très grand, bien potelé, bien en chair, massif.

 

799

bûre

Ça rintère come dins du bûre.

II croit tout ce qu'on lui dit.

Il comprend tout très vite, très aisément (écolier doué).

Se dit d'une tâche très facile.

 

20:30 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.